Plus d’1,5 milliard de masques auront pollué les océans en 2020


Au total, quelque 1,5 milliard de masques finiront dans les océans du monde en 2020, selon un rapport publié au début du mois par OceansAsia, une organisation environnementale basée à Hong Kong. 

Selon les calculs d’OceansAsia, 52 milliards de masques ont été fabriqués cette année et au moins 3 % d’entre eux seront rejetés à la mer. Avec chaque masque pesant trois à quatre grammes, la situation pourrait entraîner plus de 6.240 tonnes de pollution plastique qui “mettra jusqu’à 450 ans à se décomposer”, selon le rapport.

Les élastiques présentent en outre un “risque d’enchevêtrement avec la faune”, ajoute OceansAsia. Raison pour laquelle la Société royale britannique pour la prévention de la cruauté envers les animaux (RSPCA) conseille de sectionner les élastiques des masques avant de les jeter, note encore l’agence dans son rapport.

“Que la partie émergée de l’iceberg”

Pour autant, “les 1,56 milliard de masques faciaux qui pénétreront probablement dans nos océans en 2020 ne sont que la partie émergée de l’iceberg”, explique le Dr Teale Phelps Bondaroff, directeur de la recherche pour OceansAsia et principal auteur du rapport. “Les 4.680 à 6.240 tonnes de masques faciaux ne représentent qu’une petite fraction des 8 à 12 millions de tonnes de plastique qui entrent dans nos océans chaque année”, poursuit-il.

À cause de la pandémie, la consommation de plastique a en outre connu une hausse importante, et pas seulement à cause des masques. “Les préoccupations en matière d’hygiène et le recours accru aux aliments à emporter ont entraîné une utilisation accrue des plastiques, en particulier des emballages”, explique Gary Stokes, directeur des opérations d’OceansAsia. “Pendant ce temps, un certain nombre de mesures visant à réduire la consommation de plastique, comme l’interdiction des sacs plastiques à usage unique, ont été retardées, mises en pause ou repoussées.”

Un poisson-globe retrouvé emmêlé dans les boucles d’un masque
“La pollution plastique tue chaque année, selon les estimations, 100.000 mammifères marins et tortues, plus d’un million d’oiseaux de mer et un nombre encore plus important de poissons, d’invertébrés et d’autres animaux. Elle a également un impact négatif sur la pêche et l’industrie du tourisme, et coûte à l’économie mondiale environ 13 milliards de dollars US par an”, ajoute Gary Stokes.

Le rapport cite plusieurs exemples d’animaux marins tués par des masques, dont un poisson-globe retrouvé emmêlé dans les boucles d’un masque jetable par des bénévoles qui nettoyaient une plage de Miami en août dernier.

Le rapport propose enfin plusieurs recommandations, dont le port de masques en tissu lavables et réutilisables “chaque fois que cela est possible”. OceansAsia demande également aux gouvernements d’encourager l’innovation et le développement d’alternatives durables aux masques à usage unique et de décourager les déchets sauvages en augmentant les amendes.

https://www.7sur7.be/ecologie/plus-d-1-5-milliard-de-masques-auront-pollue-les-oceans-en-2020~aa6850da/


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Patrick Pelloux sur les anti vaccins: « C’est bien la liberté d’expression, même les cons peuvent dire quelque chose »

L’OMS prévoit l’explosion d’une «super-gonorrhée» due au coronavirus