Plus de 600 militaires ukrainiens éliminés lors de frappes massives de missiles russes

Plus de 600 militaires ukrainiens ont été éliminés lors de frappes massives de missiles russes menées en représailles à l’attaque ukrainienne contre Makeïevka.

L’armée russe a éliminé plus de 600 militaires ukrainiens avec ses récentes frappes de missiles dans le Donbass. Elles ont été réalisées en riposte à l’attaque contre Makeïevka ayant fait 89 morts parmi les forces russes, rapporte le ministère de la Défense.

Les frappes ont été menées contre deux lieux de stationnement temporaires des forces de Kiev, à Kramatorsk, révélés par le renseignement, a noté la Défense russe.

L’attaque a eu lieu après la fin du cessez-le-feu du Noël orthodoxe. L’armée russe a déclaré avoir respecté cette trêve de 12 heures du 6 janvier au 7, pendant 24 heures, sur toute la ligne du front.

Entre-temps, les forces de Kiev ont continué de pilonner des localités et des positions russes. Au total, plus de 450 tirs ont été effectués, toutes directions confondues. L’armée russe a dû riposter et déjouer des attaques sur le terrain.

Armes détruites

Des chasseurs russes ont abattu cinq avions militaires en ces dernières 24 heures, poursuit la Défense russe dans son bilan quotidien de son opération militaire. Il s’agit d’un Su-27, d’un Su-24, de deux Su-25 et d’un chasseur MiG-29.

La DCA russe a intercepté 10 obus de lance-roquettes multiples HIMARS de production américaine et d’Ouragan, un missile antiradar HARM, lui aussi produit aux États-Unis, ainsi que cinq drones dans la République populaire de Lougansk (RPL).

Depuis le début de l’opération militaire spéciale en Ukraine, l’armée russe a abattu 365 avions, 199 hélicoptères et 2.848 drones, et a détruit 400 systèmes de défense antiaérienne, 7.449 chars et autres blindés, 972 véhicules de lance-roquettes multiples, 3.787 pièces d’artillerie de terrain et de mortiers, et 7.965 autres véhicules militaires.

Sourcesputniknews