Alexandra Henrion-Caude: « Pour tout vaccin administré à un sujet de plus de 75 ans, on est effectivement dans du cobaye, ni plus ni moins ! L’essai étant toujours en cours, de toute façon, les autres aussi sont des cobayes !.»

« on le retrouve même dans les rapports de l’assemblée nationale qui vous expriment très clairement que l’efficacité du vaccin Pfizer n’a pas été évalué dans la population des plus de 75 ans. Donc à partir de là, tout vaccin administré à un sujet de plus de 75 ans, on est effectivement dans du cobaye, ni plus ni moins puisqu’on ne sait même pas qu’elle pourra être l’efficacité. Alors des collègues vont pouvoir s’époumoner en disant, on imagine que, on peut inférer que… Mais enfin, les imaginations et les estimations, ça me semble problématique, surtout sur des sociétés qui ne sont pas des enfants de coeur. Quand vous avez été condamné à une amende de 2,3 milliards de dollars sous prétexte que vous avez une communication en marketing frauduleuse sur 13 médicaments, on peut quand même raisonnablement se dire que s’ils n’ont pas testé l’efficacité sur les plus de 75 ans, bon eh bien, il faudrait être très très prudent !… Et indépendamment des plus de 75 ans, comme je vous l’ai expliqué à savoir que l’essai est toujours en cours, de toute façon les autres aussi sont des cobayes…  »

Les dirigeants européens exigent un « passeport vaccinal » pour voyager