Cela fait plus de 48 heures que Joe Biden a été déclaré par les médias président des États-Unis, et parmi de nombreux messages de félicitations de la part des dirigeants mondiaux, un silence assourdissant règne toujours en Russie et en Chine.

Le Kremlin a indiqué lundi que Vladimir attendait l’annonce du résultat officiel de la présidentielle aux États-Unis pour en féliciter le vainqueur, ce qui ne serait pas avant le 8 décembre au moins, ce qui est également déterminant pour les contestations judiciaires.

« Nous estimons qu’il est correct d’attendre les résultats officiels des élections qui ont eu lieu. Je veux rappeler que le président Poutine a plusieurs fois dit qu’il respectera le choix du peuple américain quel qu’il soit », a indiqué aux journalistes le porte-parole de la présidence russe, Dmitri Peskov.

La Chine a adopté une position similaire à la Russie, son ministère des affaires étrangères ayant déclaré lundi qu’il avait “pris note” de la déclaration de victoire de Biden, mais le président Xi attendra que “les lois et procédures américaines” soient terminées avant de féliciter le nouveau président.

“Nous avons pris acte que M.Biden a proclamé sa victoire”, a commenté le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Wang Wenbin, lors d’une conférence de presse.

“Nous comprenons que le résultat de l’élection présidentielle américaine sera déterminé conformément à la loi et aux procédures américaines”, a-t-il ajouté.

Un ministre israélien met en garde contre une guerre entre Israël et Iran si Biden venait à l’emporter