in

[CORRECTION] Non, le Parlement suédois n’a pas parlé de «graves problèmes de santé»

Pourquoi la Suède refuse les obligations vaccinales: des raisons dérangeantes pour Big Pharma!

 Non, le Parlement suédois n’a pas parlé de «graves problèmes de santé»

Le 10 mai, le Parlement suédois a bien choisi de ne pas imposer d’obligation vaccinale. Mais les parlementaires n’ont ni évoqué de problème de constitutionnalité ni mentionné de « réactions indésirables graves et fréquentes » chez les enfants « qui reçoivent des vaccinations » pour motiver leur vote.


Pourquoi la Suède refuse les obligations vaccinales: des raisons dérangeantes pour Big Pharma!

En réalité, ils ont suivi l’avis de la commission sociale, qui recommandait de ne pas modifier la législation. Cette commission indique que la couverture vaccinale « reste haute et stable » et que « les vaccins utilisés dans ces programmes [de santé publique] demeurent sûrs. »

Le taux élevé de vaccination « suggère que le public a une confiance élevée dans les programmes de vaccination et dans le personnel qui délivre les vaccins. » Une position qui rejoint celle du ministre suédois de la Santé, qui avait déjà déroulé ces arguments quand il avait été interrogé sur le taux de vaccination au mois de mars.

Plus de 97 % des enfants suédois âgés de deux ans sont vaccinés contre les maladies incluses dans le programme de vaccination des plus jeunes, selon un rapport des autorités sanitaires suédoises, rendu public en juin 2016. Les enfants sont vaccinés contre la diphtérie, le tétanos, la polio, la coqueluche, le pneumocoque, la rougeole, la rubéole, les oreillons et l’haemophilus influenzae de type B.

Source : https://www.20minutes.fr/monde/2109739-20170726-video-vaccins-non-parlement-suedois-parle-graves-problemes-sante?fbclid=IwAR1ZuzY_eaPQNW35NuI9cOOQVg5SBZMeQbWqG_oPPzSUzS3bmr3CjT44Fz0

Deux gorilles tapent l’incruste sur un selfie avec style et cassent internet Par Jérémy B. il y a 1 jour

Roger Waters : « Le Système est fait pour encourager les sociopathes à prendre le pouvoir et à nous contrôler »