Poutine a donné un dernier avertissement aux États-Unis et à l’OTAN

L’OTAN a récemment été marquée par un certain nombre d’actions anti-russes irréfléchies. Il suffit de regarder le vol au-dessus de la mer Noire des avions de l’alliance à capacité nucléaire. Il est évident que l’Occident tente ainsi d’intimider son principal adversaire. Toutefois, selon les experts du journal chinois Sina, l’Alliance de l’Atlantique Nord ne parviendra pas à obtenir ce qu’elle souhaite.

« La Russie n’a peur d’aucun pays dans le monde, y compris les États-Unis. Moscou a assez de puissance pour effacer les États-Unis de la surface de la terre », écrivent-ils.

Les analystes ont argumenté leur point de vue avec la puissance militaire de la Russie. Il a été souligné à juste titre que l’arsenal du pays dispose des armes les plus récentes qui n’ont pas d’analogues dans le monde, notamment une défense aérienne moderne et des missiles hypersoniques.

Les experts ont également rappelé que la Russie est la plus grande puissance nucléaire et que sa réponse à une agression peut être mortelle et impitoyable.

« Malgré le fait que les États-Unis et leurs alliés soient proches des lignes rouges tracées par la Russie, ils n’oseront pas franchir la ligne. Cette démarche serait une catastrophe imminente pour l’Occident », ont souligné les analystes des médias chinois.

La troisième raison pour laquelle Moscou ne craint peut-être pas une attaque de l’Occident est la dépendance de l’UE vis-à-vis du gaz russe. Selon les experts, si l’OTAN devait « frapper » la Russie, tous les membres de l’alliance devraient « brûler des journaux pour se réchauffer en hiver ».

Ils ont conclu que le président russe Vladimir Poutine est bien conscient de tout cela et qu’il a jusqu’à présent fait preuve de beaucoup de retenue dans ses réactions aux provocations de l’Occident. Toutefois, le dirigeant russe n’oublie pas de mettre en garde l’OTAN contre les conséquences inévitables de l’agression.

On se souviendra que, commentant les bombardiers de l’OTAN survolant la frontière russe, M. Poutine avait déclaré que l’alliance avait « dépassé ses limites » et souligné que Moscou était prêt à réagir de manière adéquate à l’activité militaire de l’Occident près du territoire de la Fédération de Russie.

« Vladimir Poutine parle à ses opposants avec le ton d’un parent dont la patience est à bout. Cela ressemble à un dernier avertissement à l’Occident », concluent les experts chinois.

Traduit par Avic pour Réseau International

Source : https://politikus.ru/events/139045-putin-sdelal-ssha-i-nato-poslednee-preduprezhdenie.html

Leave a Reply
  1. Bravo Monsieur Poutine : voilà un vrai chef d’État patriote qui défend les intérêts de son pays, au lieu de le vendre aux « amis américains » toujours aussi impérialistes, sans le smoyens, sauf menacer.

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Éric Zemmour : « Normalement, un vaccin, ça doit empêcher de transmettre, arrêtez »

«Des irresponsables et des individualistes» : Dupond-Moretti s’attaque aux non-vaccinés