in

Poutine commente pour la première fois les récentes manifestations aux États-Unis

Le Président russe a estimé que les manifestations de ces dernières semaines aux États-Unis contre le racisme et les violences policières étaient l’expression «de profondes crises internes» dans le pays, tout en espérant que celui-ci s’en sorte en se basant sur ses principes démocratiques fondamentaux.

Vladimir Poutine a réagi aux manifestations de masse aux États-Unis qui se poursuivent après la mort de l’Afro-Américain George Floyd durant son interpellation à Minneapolis.

«J’essaie de commenter assez prudemment, voire de ne pas commenter du tout, ce qu’il se passe aux États-Unis ou dans d’autres pays. Ce qu’il s’est passé est la manifestation de crises internes profondes», a-t-il déclaré dans une interview accordée au programme Moscou. Kremlin. Poutine.

Et d’ajouter: «En fait, nous l’observons depuis longtemps. Depuis l’arrivée au pouvoir du Président actuel, quand il a gagné, et ce de manière tout à fait démocratique. Et la partie perdante a inventé toutes sortes de fictions afin de remettre en doute sa légitimité».

Le Président russe s’est dit également surpris par la réaction des gouverneurs de certains États qui suivent Donald Trump.

«Qu’est-ce que la démocratie? C’est le pouvoir du peuple, c’est vrai. Mais si le peuple choisit les organes du pouvoir, alors les autorités, dotées de la confiance du peuple, ont le droit d’organiser le fonctionnement des organes exécutifs de manière à garantir les intérêts de la grande majorité de la population du pays. Et qu’est-ce qu’il se passe là? Le Président dit: « Nous devons faire ceci et cela », et les gouverneurs locaux lui répondent: « Allez voir ailleurs si j’y suis »», a indiqué Vladimir Poutine.

Source