Ce matin, le Pr Christian Perronne était l’invité de Jean-Marc Morandini dans « Morandini Live » sur CNews et Non Stop People. Accusé d’être complotiste, le professeur a affirmé ne pas être complotiste. « Ce sont des choses que l’on raconte. Le terme complotiste a été inventé pour faire taire les gens qui disent la vérité. Tout ce que je dis dans ce livre est sourcé, tout est prouvé. Moi je suis à l’aise. On a bien sûr essayé de me faire taire. Quand on dit la vérité et que ça dérange, on essaye de faire taire », a-t-il débuté en exclusivité. « Pourquoi on veut vous faire taire ? », a demandé Jean-Marc Morandini. « Parce que je dis la vérité. La vérité, c’est que la gestion de cette crise n’est pas optimale », a-t-il affirmé.

« Quand quelqu’un vient à l’hôpital avec un infarctus ou un cancer et qu’il a un test positif, il est étiqueté Covid durant son séjour. Et si malheureusement vous décédez, vous serez étiqueté Covid pour votre décès. Je ne sais pas pourquoi on fait ça », a-t-il déclaré sans donner des précisions sur les personnes qui nous mentent.

« Il y a des traitements qui marchent. Vous les avez en pharmacie. Il faut les prescrire. Dans des pays, les médecins les prescrivent. Quand on traite très tôt, ça marche de façon excellente. On ne les utilise pas, parce qu’ils n’ont pas été recommandés en France », a continué le spécialiste. Concernant les vaccins, le professeur – qui est de façon générale pro-vaccins – a expliqué : « On a développé des produits qui ont été créés avec des technologies nouvelles qu’on n’a jamais utilisé. D’un seul coup, on nous dit : ‘c’est validé’. Je dis ‘il faut prendre un peu de recul. On va trop vite' ». « Pour l’instant, je ne vais pas me faire vacciner, parce qu’on manque de recul », a-t-il confié.