Présidentielle: Jean Castex a emprunté un jet pour aller voter à Prades

Le chef du gouvernement s’est rendu aux urnes ce dimanche 10 avril. Toutefois, malgré une circulaire à son nom qui vise à limiter «l’empreinte écologique des transports», Jean Castex a fait le trajet Paris-Prades (Pyrénées-Orientales) à bord d’un avion gouvernemental.

Le Premier ministre a emprunté un Falcon de la République, que les membres de l’exécutif peuvent affréter. Arrivé à Perpignan aux alentours de 8h, Jean Castex n’aura passé que deux heures sur place avant de rentrer à Paris. Un aller-retour critiqué d’un point de vue financier comme écologique.

Et pour cause, ce trajet de 1300 kilomètres environ aurait coûté près de 10.000 euros aux contribuables. Par ailleurs, les Falcon émettant en moyenne 1.500 fois plus de CO2 que les trajets équivalents en train, le déplacement de Jean Castex afficherait un lourd bilan carbone. Un voyage qui n’a pas manqué de faire réagir sur les internautes.

«Irresponsable», «sénile», «faible» : Pyongyang tance Biden après ses commentaires sur Poutine

Emmanuel Macron largement en tête, Marine Le Pen qualifiée pour le second tour