Quand les médias envoient de jeunes Français se faire tuer pour l’Ukraine

Des Français prêts à répondre à l’appel lancé par le président ukrainien à venir aider son peuple. Ils seraient des dizaines, peut-être des centaines ou des milliers de ressortissants, souvent sans lien avec l’Ukraine, à se dire prêt à partir dans le pays et à prendre les armes pour le défendre face à l’invasion russe. Une cause qui dépasserait, selon eux, celle du peuple ukrainien.

Cliquez sur l’image pour visionner la vidéo de BFM :

« Si on y va, c’est qu’on sait que ça ne concerne pas juste l’Ukraine, parce ce sont tous les intérêts de tous les pays ouest européens qui sont situés là-bas », explique à BFM TV un jeune Français de 25 ans sans lien avec l’Ukraine et qui se fait appeler Jo.

« Si on ne fait rien en Ukraine, qu’est-ce qui vous dit que Vladimir Poutine va s’arrêter à l’Ukraine ? », interpelle-t-il.

Le jeune homme, qui explique avoir choisi de ne pas prévenir ses proches de son projet pour ne pas « les faire paniquer » et « pour éviter qu’ils (le) dissuadent d’aller là-bas », se dit prêt, sur place, à prendre les armes si nécessaire.

« Ce n’est pas pour autant que je n’ai pas peur. Dans une guerre, il n’y a jamais de gagnant, on sait ce qu’on risque », assure-t-il.

Volodymyr Zelensky avait appelé les Européens ayant une expérience du combat à se rendre en Ukraine pour combattre l’armée russe, reprochant à leurs dirigeants une réponse trop « lente » face à l’invasion de Moscou.

Lire la suite de l’article sur bfmtv.com