Marine Le Pen n’a pas apprécié que le pape François se soit récemment inquiété devant des interlocuteurs français de sa progression dans les enquêtes d’opinion en France, selon des propos rapportés par L’Obs.

« Un ami m’a dit : « En France, si on continue comme ça, on aura Marine Le Pen présidente ». Je ne veux pas être désagréable ou dire à votre pays ce qu’il doit faire, mais c’est inquiétant », aurait-il déclaré, selon des propos publiés par l’hebdomadaire. « Je suis inquiet de la montée des populismes », aurait ajouté le souverain pontife, plaidant pour l’émergence d’un « popularisme » ou contrer le populisme.

La présidente du RN a rapidement repris le chef de l’Eglise catholique de volée sur Twitter, lui conseillant de ne pas se mêler de politique.

« Rendez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu », a-t-elle écrit, citant une phrase de Jésus dans le Nouveau Testament. « Je suis convaincue que de nombreux croyants seraient ravis que le pape s’occupe de ce qui se passe dans les églises plutôt que dans les urnes. Que chacun fasse ce pour quoi il est destiné », a ajouté Marine Le Pen.