in

Racisme de la police : Castaner dénonce les propos «mensongers et honteux» de Camélia Jordana

Le ministre de l’Intérieur a dénoncé les propos «mensongers et honteux» sur la police de la chanteuse Camélia Jordana, qui a affirmé que des habitants de banlieue se faisaient «massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau».

La sortie a suscité un vif émoi sur les réseaux sociaux. Invitée à l’émission On n’est pas couché de Laurent Ruquier sur France 2, diffusée le 24 mai, la chanteuse Camélia Jordana s’est livrée à un brutal réquisitoire contre le supposé racisme généralisé de la police française.

«Moi je ne parle pas des manifestants [victimes de violences policières] je parle des hommes et des femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue et qui se font massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau, c’est un fait !», a asséné l’ex-participante de la Nouvelle Star en réponse à l’écrivain Philippe Besson, qui tentait manifestement de lui faire nuancer un discours au vitriol contre la police.

Aujourd’hui j’ai les cheveux défrisés quand j’ai les cheveux frisés je ne me sens pas en sécurité face un flic en France

Parmi de nombreuses réactions, la dénonciation de la chanteuse a scandalisé le ministre de l’Intérieur, qui l’a accusée d’alimenter la «haine et la violence» dans un tweet.

Non madame, « les hommes et les femmes qui vont travailler tous les matins en banlieue » ne se font pas « massacrer pour nulle autre raison que leur couleur de peau ». Ces propos mensongers et honteux alimentent la haine & la violence. Ils appellent une condamnation sans réserve.

Via : RT