Rafael Nadal : « Quand j’essaie de respirer, c’est douloureux et très inconfortable »

Rafael Nadal, souffrant, a perdu 6-3, 7-6 (7/5) en finale d’Indian Wells contre Taylor Fritz. Sa première défaite en 2022.

«Comme une aiguille qu’on appuie»: Rafael Nadal, battu pour la première fois de l’année en finale du Masters 1000 d’Indian Wells, par l’Américain Taylor Fritz, a ainsi décrit la douleur sur le côté gauche du haut du corps, qui l’a handicapé dimanche.

«J’avais mal. J’ai du mal à respirer. Je ne sais pas si c’est au niveau des côtes… Quand je respire, quand je bouge, c’est comme une aiguille qu’on appuie. Et ce n’est pas seulement la douleur, ça affecte ma respiration», a expliqué l’Espagnol de 35 ans en conférence de presse.

«J’ai essayé, mais j’ai perdu contre un grand joueur»

«C’est arrivé hier soir, juste à la fin du match (contre son compatriote Carlos Alcaraz, en demi-finale). Donc pour enchaîner aujourd’hui (dimanche)… Quand j’essaie de respirer, c’est douloureux et c’est très inconfortable. Il est évident que je n’ai pas été capable de faire les choses normales aujourd’hui. J’ai essayé, mais j’ai perdu contre un grand joueur», a poursuivi Nadal entre désarroi inhabituel et fair-play de rigueur.

Le Majorquin, qui briguait un quatrième titre à Indian Wells, a fait appel au kiné à deux reprises dans cette finale. La première fois il est allé au vestiaire pour cinq minutes.

«J’ai fait de mon mieux. Mais ce n’était pas mon jour. Ça arrive. Ça été dur de jouer une finale comme celle-ci. J’ai essayé jusqu’à la fin. Je suis triste parce que je n’ai pas vraiment pu lutter. C’est déjà dur de ressentir ça en temps normal mais en finale c’est très moche», a encore dit Nadal, qui venait de concéder sa première défaite en 21 matches en 2022.

Une cyber-attaque de grande envergure est maintenant imminente

Joe Biden : «Il va y avoir un nouvel ordre mondial, et nous devons le diriger»