Rénovation énergétique
in

Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

Booster les performances énergétiques d’un logement peut procurer à son occupant, de nombreux avantages : une simple réduction des factures grâce à la faible consommation en énergie, un excellent confort en toute saison, etc. Si les particuliers et les copropriétaires peuvent en tirer des bénéfices concrets, à quels dispositifs d’aides peuvent-ils prétendre ?

Le cas des particuliers

Au nombre des aides octroyées aux particuliers, nous avons d’abord le Crédit d’impôt pour la transition énergétique ou CITE qui n’exige pas de se conformer à des conditions de ressources, mais profite aux propriétaires, aux occupants à titre gratuit et aux locataires. Ensuite, l’aide Eco-prêt à taux zéro est également sans condition de ressources et facilite à tous propriétaires, le financement des travaux de chauffage ou d’isolation. La TVA à taux réduit de 5,5% est très souvent concédée pour les travaux de renouvellement de chaudière ou de rénovation de menuiserie par des modèles plus économiques et efficaces.

Quant au programme « Habiter mieux », ses aides sont octroyées par l’Agence nationale de l’habitat aux bailleurs sous des conditions précises de location puis aux propriétaires qui ont des revenus modestes. Par ailleurs, le dispositif Denormandie, le chèque énergie, le coup de pouce économies d’énergie 2018-2020, les aides des entreprises de fourniture d’énergie (CEE) et l’exonération de la taxe foncière sont d’autres aides auxquelles peuvent prétendre les particuliers.

Retenez tout de même que chaque opération de rénovation énergétique engendre des coûts. Ces coûts faibles ou élevés sont généralement estimés par des structures spécialisées et dépendent de la qualité du bâtiment et du niveau de performance que vous voulez lui faire atteindre. C’est le cas de la structure leader abctravaux pour vos éstimations et ce, gratuitement.

Le cas des copropriétés

Dans le cas d’une copropriété, les copropriétaires peuvent collectivement ou individuellement jouir d’une part des aides supra-développées sur les travaux d’économie d’énergie. Concrètement, le syndicat des copropriétaires est à même de bénéficier directement de la TVA à taux réduit, des CEE ou encore adhérer à un Eco-prêt à taux zéro. Plus loin, une copropriété peut être aidée sur fond d’acteurs locaux (Ville, Région ou département) du moment où elle décide d’effectuer des travaux pertinents pour lutter contre la précarité énergétique.

En somme, les aides à la rénovation énergétique varient suivant des critères et peuvent être facilement calculées par les experts du domaine.