Sali Hafiz, une libanaise de 28 ans, a braqué une banque pour récupérer son propre argent afin de payer les soins de sa sœur atteinte d’un cancer

« Je suis Sali Hafez, je suis venue aujourd’hui… pour récupérer l’argent de ma sœur qui est en train de mourir à l’hôpital. » Une Libanaise a braqué une banque mercredi à Beyrouth et serait repartie avec plusieurs milliers de dollars, affirmant vouloir payer les soins de sa sœur atteinte d’un cancer, dans un pays qui s’enfonce dans une grave crise économique et financière.

Cet incident, ainsi qu’un autre similaire qui a également eu lieu mercredi, survient alors que de nombreux épargnants sont désespérés face à l’impossibilité de retirer leurs économies bloquées à la banque depuis trois ans. La livre libanaise a perdu plus de 90 % de sa valeur et 80 % de la population a plongé dans la pauvreté depuis 2019.

Dans une interview accordée à un média local après le braquage, Sali Hafez assure avoir récupéré environ 13 000 des 20 000 euros déposés par sa famille dans la banque. Les soins de sa sœur coûtent 50 000 euros, précise-t-elle.

Un jouet en plastique comme arme

Selon un correspondant sur place, de l’essence a été aspergée sur les lieux et un pistolet a été retrouvé sur le sol. Sali Hafez assure qu’il s’agissait d’un jouet en plastique emprunté à son neveu. Sali et ses complices présumés ont réussi à s’échapper par une fenêtre avant l’arrivée des forces de sécurité. Le braquage a duré moins d’une heure.

Via

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

La Russie interpelle les Etats-Unis sur les laboratoires en Ukraine (VIDEO)

Ukraine : Les enjeux