in

Sarkozy dénonce à nouveau un «complot» dans l’affaire libyenne

Accusé d’avoir financé sa campagne présidentielle de 2007 avec de l’argent libyen, Nicolas Sarkozy a de nouveau dénoncé un « complot », pour lequel les responsables auront à « rendre des comptes ». L’ancien président français s’est exprimé lundi sur BFMTV après une séance de dédicaces de son dernier livre Passions, à La Baule (Loire-Atlantique).

« Ceux qui sont responsables de ce scandale politique, médiatique, crapuleux, tous auront à rendre des comptes de ce qu’ils ont fait. (…) Pour moi, il y a une seule chose qui est importante, c’est que les Français aient la vérité, toute la vérité », a-t-il ajouté.

Cinq millions d’euros dans des valises

Dans ce dossier tentaculaire, le 9 juillet dernier, Nicolas Sarkozy s’est désisté de son action en diffamation contre l’homme d’affaires franco-libanais Ziad Takieddine. Celui-ci a affirmé à Mediapart avoir convoyé entre novembre 2006 et début 2007 « un total de cinq millions d’euros » dans des valises lors de trois voyages entre Tripoli et Paris. Il a été mis en examen pour « complicité de corruption et de trafic d’influence actifs et passifs ».

Dans l’enquête sur les accusations de financement par l’ex-régime de Kadhafi de sa campagne de 2007, l’ancien ministre et secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant et Nicolas Sarkozy ont été mis en examen, notamment pour « corruption passive » et « recel de détournements de fonds publics » dans cette procédure qui fait l’objet de recours devant la cour d’appel

20minutes

« Dans des cérémonies officielles habillée comme un Télétubbies… Quand on représente la France, on doit avoir un peu de tenue et être exemplaire ! »

Le nombre de personnes éborgnées par des LBD en France se compte en dizaines [PHOTOS]