Selon Christine Lagarde, l’euro numérique émergera d’ici 2024 au plus tard


La Banque centrale européenne (BCE) prendra une décision sur le lancement d’un euro numérique en janvier 2021.

Si une décision positive émerge alors il faudra 2 à 4 ans pour mettre en œuvre un tel projet selon Christine Lagarde.

Un euro numérique avant 2024 ?

Le sujet d’un euro numérique a été abordé lors du forum des banques centrales européennes, le 12 novembre.

L’occasion pour Christine Lagarde, présidente de la Banque centrale européenne (BCE), de présenter son opinion sur le sujet. Selon elle donc, un euro numérique est possible, mais le sujet doit faire l’objet d’un consensus entre les pays membres. Le but serait de répondre aux besoins des Européens ; la présidente de la BCE a d’ailleurs souligné le déclin de l’utilisation de l’argent liquide dans certains pays tels que la Suède et les Pays-Bas.

Toujours selon Christine Lagarde, l’euro numérique doit ainsi être envisagé uniquement s’il est moins cher, plus rapide et plus sûr pour les Européens : « Si l’euro numérique doit contribuer à une meilleure souveraineté monétaire, à une meilleure autonomie de la zone euro, je pense que nous devrions l’envisager. Si cela doit faciliter les paiements transfrontaliers alors nous devrions étudier la question ».

La BCE a lancé une consultation en octobre qui s’achèvera mi-janvier. C’est à ce moment-là que l’institution décidera s’il est nécessaire d’aller de l’avant ou non pour le lancement d’un euro numérique.

Via


Donald Trump pense que le FBI et le ministère de la justice sont mêlés à la potentielle fraude électorale

Le ministre belge de la Santé avoue que la fermeture des commerces n’avait pas de fondement sanitaire mais visait à créer un électrochoc dans la population