Selon Gérald Darmanin, manifester pour la Palestine = antisémitisme

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a prévenu que « de très nombreux policiers et gendarmes seront mobilisés à Paris » samedi.

« Nous ne devons pas revivre les scènes ignobles de 2014 dans les rues de Paris. » Alors qu’un recours a été déposé devant le tribunal administratif pour contester l’interdiction d’une manifestation pro-palestinienne à Paris samedi, le ministre de l’Intérieur a prévenu, vendredi 14 mai, que « quelle que soit la décision du tribunal, de très nombreux policiers et gendarmes seront mobilisés à Paris » samedi.

« Il ne peut pas y avoir de manifestation de haine ou de manifestation antisémite, a-t-il déclaré. (…) Le conflit israélo-palestinien est extrêmement touchant. Nous avons tous des opinions face aux images. Mais ce conflit ne doit pas s’exporter sur le territoire national. »

Lire aussi :

Bombardements sur Gaza : la classe politique française soutient le camp sioniste

Philippot sur France 2 : « On n’est pas du bétail, la liberté n’est pas au bout d’une seringue ou en flashant un QR code »

Massacre à Gaza : 10 personnes tuées, dont 8 enfants et 2 femmes dans un seul bombardement