in

Sibeth Ndiaye: « L’air est respirable et l’eau est potable » (VIDEO)

« Un peu plus d’une centaine » de personnes se sont rendues aux urgences après l’incendie de l’usine chimique Lubrizol à Rouen il y a une semaine, a assuré ce jeudi matin la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye. « On a regardé le nombre de passages aux urgences du fait de gens se plaignant de conséquences du panache de fumée ou de l’incendie, on a un peu plus d’une centaine de personnes« , a indiqué Sibeth Ndiaye sur BFMTV et RMC.

Lire aussi :

Rouen : On me dit que mes résultats d’analyses me sont inaccessibles, qu’elles doivent rester confidentielles

Le gouvernement a « une obligation de transparence et d’information« , a-t-elle reconnu, mais « la transparence uniquement, sans explication de ce que sont les produits, comment ils agissent, leur degré de toxicité et des circonstances dans lesquelles elles peuvent être toxiques, n’a pas d’intérêt« .

« Quand on a une information on la donne, on explique, on n’extrapole pas et on essaie de ne pas affoler les gens« , a-t-elle dit. De son côté, Lubrizol « ne pourra pas s’exonérer de ses responsabilités« , a affirmé Sibeth Ndiaye, et « si elle a des responsabilités elle sera mise en cause » et « poursuivie devant la justice« .

Les Rouennais veulent la vérité sur l’explosion et ses conséquences (VIDEO)

épargnants

Un séisme se prépare pour les épargnants français: les contrats d’assurance-vie offrant un capital garanti sont menacés…