Condamné à trois mois de prison ferme pour avoir giflé Emmanuel Macron en juin, lors d’un déplacement du président de la République à Tain-l’Hermitage (Drôme), Damien Tarel a quitté ce samedi matin la prison de Valence, selon France Bleu.

Il avait été condamné à dix-huit mois de prison dont quatre mois de prison ferme, mais n’aura finalement passé trois mois derrière les barreaux.

Il s’est agi d’une « sortie de prison discrète », pour le jeune homme, qui a quitté l’établissement à bord d’un véhicule « vers 7 heures du matin, soit deux heures avant l’horaire prévu ».

Damien Turel, face aux caméras de BFMTV a remercié ses soutiens, avant de déclarer qu’il n’avait « aucun regret » d’avoir giflé le président.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici