«Tendre la main à la Russie» : Eric Zemmour dénonce les sanctions européennes

Interrogé en marge d’un déplacement, le presque candidat Eric Zemmour s’est exprimé sur le rôle qu’il souhaiterait donner à la France sur l’échiquier international s’il était élu en 2022, notamment au sujet des relations franco-russes.

Eric Zemmour s’est exprimé sur sa vision des relations franco-russes, en marge d’un déplacement pour promouvoir son dernier ouvrage. Interrogé par nos confrères de Sputnik le 5 novembre, il a estimé que la France ne devait plus se «soumettre à la tutelle allemande et américaine», c’est-à-dire «sortir du commandement militaire intégré de l’OTAN», mais surtout «cesser ce vrai-faux affrontement idiot et dépassé avec la Russie».

Concernant ce dernier point, Eric Zemmour a précisé que la France devrait selon lui «tendre la main à la Russie, tendre la main aux pays comme la Hongrie et la Pologne qui résistent à la Commission de Bruxelles». En ce sens, le polémiste a estimé que la première mesure à prendre était de renoncer aux sanctions européennes et occidentales. «Ce sera un geste d’amitié envers nos amis Russes, j’allais dire nos frères Russes», a-t-il déclaré.

«Nous ne sommes pas là pour donner des leçons de morale à la Terre entière. Nous ne sommes pas là pour donner des leçons de droits de l’homme à la Terre entière. Nous sommes là pour défendre nos intérêts afin de devenir une puissance d’équilibre dans le monde », a-t-il conclu.

S’il n’est pas encore officiellement candidat, Eric Zemmour a pourtant fait une entrée très commentée dans la campagne présidentielle. Et comme souvent dans le paysage politico-médiatique français, certains n’hésitent pas à agiter l’épouvantail russe, sous-entendant qu’un changement de position envers Moscou présenterait un quelconque danger.

source

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Et c’est reparti pour un tour. Et voici la cinquième vague : Selon l’OMS, un demi-million de personnes mourront en Europe d’ici février

À tous ceux qui se font encore des illusions