in , ,

Top 10 des pires déclarations d’Emmanuel Macron

1. « Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord. »

Et si Diane Tell était un homme, elle serait capitaine. C’est bête, Diane Tell n’est pas un homme et Macron n’est pas chômeur.

2. « Il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires. »

C’est vrai que la plupart ont envie d’être chômeurs.

3. « Bien souvent, la vie d’un entrepreneur est bien plus dure que celle d’un salarié, il ne faut pas l’oublier. Il peut tout perdre, lui, et il a moins de garanties. »

Les entrepreneurs aussi font l’école de la vie.

4. « Il y a dans cette société une majorité de femmes. Il y en a qui sont, pour beaucoup, illettrées. »

De toute façon, les femmes n’ont pas besoin de lire. C’est Zemmour qui l’a dit.

5. « Le libéralisme est une valeur de gauche »

Et l’inceste est une valeur du Nord.

6. « Les salariés doivent pouvoir travailler plus, sans être payés plus si les syndicats majoritaires sont d’accord. »

On ne sait pas s’il est de gauche, mais on sait maintenant qu’il n’est pas sarkozyste.

7. « Le FN est, toutes choses égales par ailleurs, une forme de Syriza à la française, d’extrême-droite. »

D’ailleurs, c’est un fait, leurs politiques sont exactement les mêmes.

8. « Je n’aime pas ce terme de modèle social. »

Mmmm, c’est un peu embêtant ça non pour un mec qui est dans un gouvernement de gauche ?

9. « Être élu est un cursus d’un ancien temps. »

En effet, la démocratie date de l’Antiquité.

10. « Vous n’allez pas me faire peur avec votre t-shirt, la meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler. »

Et la meilleure façon de dire des conneries, c’est encore de parler.

11. « Je suis dans un train et j’aimerais te sodomiser en cuissardes. »

Oups, pardon ! Celle-là c’était Denis Baupin, au temps pour nous.

Emmanuel ? J’ai préféré le film.

Source