Transmission du coronavirus
in ,

Transmission du coronavirus, symptômes, traitement [VIDEO]

Transmission du coronavirus, symptômes, traitement, inquiétudes, Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat de Paris fait le point.

« Le virus ne s’attrape pas comme ça »

Malgré cette spectaculaire flambée des cas du nouveau coronavirus en Italie, l’origine de cette contamination massive reste pour l’heure indéterminée: « Il y a eu un cas mais on n’arrive toujours pas à savoir qui était ce cas là. On appelle ça le cas zéro. On n’arrive pas à le déterminer », explique le professeur Yazdan Yazdanpanah, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital Bichat de Paris et invité de la matinale de RMC.

« Dans 85% des cas, ce virus prend des formes légères avec peu de symptômes. C’est peut-être ceux là, les cas zéro. 15% sont des formes sévères, ce qui reste important. Les décès interviennent surtout chez des personnes âgées de plus de 70 ans qui ont déjà des maladies sévères (…) Le virus ne s’attrape pas comme ça. Il faut avoir des contacts rapprochés à moins d’un mètre avec un malade. Donc la probabilité est extrêmement faible », précise le médecin.

« La vitesse de transmission du coronavirus est assez rapide »

Alors si la probabilité d’être contaminé est « extrêmement faible », comment expliquer cette transmission rapide? C’est la « nouveauté » de ce virus qui fait que le corps est plus vulnérable, pour le professeur Yazdan Yazdanpanah.

« La vitesse de transmission est assez rapide. Chaque personne peut le transmettre à 2 ou 3 personnes alors que la grippe c’est moins de 2 personnes. Donc la vitesse de propagation est plus importante. La raison: le corps des hommes ne connait pas ce virus. On est donc plus sensibles et plus susceptibles de l’attraper facilement ».

Un virus nouveau qui n’a pour l’heure, toujours pas de traitement: « Il n’y a pas de traitement spécifique donc le traitement est symptomatique: quand quelqu’un est essoufflé on donne de l’oxygène, quand quelqu’un a de la fièvre, on regarde s’il n’y a pas de surinfection et on traite avec des antibiotiques. On peut faire baisser sa fièvre mais on ne peut pas traiter la raison pour laquelle la personne a de la fièvre, qui est le virus ».

Source: RMC