in

Trump demande à la police d’arrêter ceux qui vandaliseraient des statues

Ce mardi 23 juin, le président américain a annoncé sur Twitter qu’il avait “autorisé les autorités fédérales à arrêter quiconque vandaliserait ou détruirait un monument, statue ou autre propriété sur le sol américain”.

Un crime passible de “dix ans de prison”, fait-il savoir, avant d’ajouter que cette directive est rétroactive, et qu’elle visera tous ceux qui se sont déjà rendus coupables de tels actes, sans exception donc.

Dans la soirée de lundi, des manifestants ont justement tenté, à Washington D.C., là où se trouve la Maison Blanche, de mettre à terre une statue. Elle représente l’ancien président des États-Unis Andrew Jackson, qui soutenait l’esclavage.