“Comment on peut comparer la situation qui est la nôtre avec la collaboration ? Comment on peut porter l’étoile jaune, comment on peut dire ces insanités ? Comment quand on est un humoriste qui ne fait plus rire personne, on peut utiliser sa notoriété pour dire des conneries pareilles ? Excusez-moi, mais c’est atterrant ! Atterrant “, a ainsi confié le ministre de la Justice sur le plateau de Quotidien (TMC) à la suite des propos polémiques de Jean-Marie Bigard tenus ce week-end.

Vexé par les déclarations d’Eric Dupond-Moretti, Jean-Marie Bigard a tenu à adresser “un message très personnel” en vidéo sur Twitter au membre du gouvernement français.

Je lui rappelle tout de suite qu’il n’y a pas si longtemps que ça, on s’appelait tout simplement Eric et Jean-Marie car nous étions amis et nous dînions ensemble. Nous avons même tourné dans le même film de Claude Lelouch“, débute-t-il.

Je suis étonné qu’il soit atterré par mon comportement. ’Atterrer’, c’est un mot qui est très fort. Moi je suis mes convictions, c’est vrai que je parle parfois un peu fort. C’est pour éveiller les consciences. Et comme je suis sourd d’une oreille que j’ai maintenant 67 ans, c’est vrai que je parle un petit peu trop fort.”

Très énervé, Jean-Marie Bigard n’en reste pas là. “Moi je ne change jamais de cap, a-t-il poursuivi dans sa vidéo sur Twitter. Je te rappelle Eric, tout le monde peut consulter cette vidéo, où tu jures que jamais, tu le signes : ’Jamais je n’accepterais si on me le proposait un poste de ministre’. En fait, on t’a proposé le susucre et tu as plongé, évidemment ! Tu as accepté de faire partie des petits marquis qui entourent la gouvernance, sans vergogne. Toi même tu disais : ’Faut vraiment manger son chapeau, faut avaler des couleuvres’. Et puis, tu l’as fait ! Je ne t’en veux pas, tu as cédé à la tentation, tu t’es parjuré. Ce n’est pas très très grave.”