Ukraine : BHL s’affiche à Odessa avec l’ex-commandant d’un bataillon accusé de crimes de guerre

Le très médiatique écrivain français a rencontré et apporté son soutien à Maxim Marchenko, qui a pendant deux ans commandé le bataillon de volontaires ukrainiens Aïdar, accusé de crimes de guerre dans le Donbass par Amnesty International.

Le 15 mars, l’écrivain français Bernard-Henri Lévy a revendiqué s’être affiché avec Maxim Marchenko, actuel gouverneur de la région d’Odessa. Ce dernier a dirigé pendant deux ans le bataillon Aïdar, une unité militaire ukrainienne accusée d’avoir commis des crimes de guerre dans le Donbass.

Dans une publication sur Twitter accompagnée de plusieurs hashtags – l’un d’eux signifiant «dénazifier Poutine» – Bernard-Henri Lévy s’est exprimé en ces termes : «Oui, bien sûr, je suis avec le gouverneur Maxim Marchenko. Un homme courageux. Je l’ai rencontré dans les tranchées du Donbass, où il combattait les chiens de guerre de Poutine qui attaquaient l’Ukraine. Aujourd’hui, il défend Odessa. Donc l’Europe et les valeurs démocratiques».

Le colonel Maxim Marchenko a été nommé gouverneur de l’oblast (région) d’Odessa, au sud-est de l’Ukraine, le 1er mars 2022. De 2015 à 2017, il avait occupé le poste de commandant du bataillon Aïdar, une unité militaire spéciale formée de volontaires ukrainiens intégrée à l’armée de terre ukrainienne. Ce bataillon avait été créé en 2014 pour mater l’insurrection des séparatistes de l’est ukrainien, qui refusaient de reconnaître les nouvelles autorités de Kiev, issues du coup d’Etat du Maïdan.

Source

  1. Honte à ce prétendu philosophe, va-t-en guerre perpétuel, qui se prend pour Dieu à séparer le bon grain (les occidentaux, la prétendue démocratie, les Droits de l’Homme, le libéralisme des mœurs. Cet homme riche est très dangereux pour l’humanité.

Valérie Pécresse aspergée de poudre rose lors de son intervention devant des représentants de PME ce matin

Jean Lassalle lance une bombe (atomique) sur Sud Radio : Macron obéit à Rothschild !