Ukraine : il part faire la guerre quatre jours et rentre en France [VIDEO]

Michaël Sciacca est informaticien dans le Gard. Le 9 mars, il décidait de prendre sa voiture pour se rendre en Ukraine et incorporer les rangs de la légion internationale. Mais sur place, il a très rapidement fait face à l’horreur.

«Voilà, la base vient d’être bombardée. J’ai des copains qui sont morts. On recule et on se barre», témoignait Michaël Sciacca dans une vidéo tournée sur le terrain en Ukraine juste après le bombardement de sa base d’entraînement.

Un bombardement qui s’est produit dès le lendemain de l’arrivée de Michaël Sciacca sur le territoire ukrainien. Le 13 mars 2022, sa caserne de Yavoriv près de la frontière polonaise, avait en effet été lourdement bombardée et 35 personnes y avaient perdu la vie.

«Quand je suis sorti, j’ai cru que c’était un exercice et j’ai vu mon responsable et je lui ai demandé si c’était cela et il m’a dit ‘non c’est la guerre’. J’ai eu peur de mourir mais après je me suis repris et ressaisi», témoigne à CNEWS le combattant français.

  1. Au moins, on sait de quel bord il est… Nazi.
    Encore un gars sans cervelle facilement influençable et manipulable… Je ne vais pas pleurer pour lui.

  2. il n’est pas fiché S pour avoir fait la guerre avec un pays étranger ??!!
    étrangement, les mercenaires occidentaux allant combattre dans les rangs des nazis, ça va?

Le général français Michel Yakovleff incite à une guerre directe contre les Russes en Ukraine

Tir de missile intercontinental : la Corée du Nord prête à une «confrontation de longue durée» avec les Etats-Unis