in

Un agent des impôts détourne 241.000 euros destinés aux Ephad

Endettée et avec des problèmes de santé, une employée des impôts monte une combine et parvient à détourner en quatre ans 241.000 euros destinés aux Ehpad. Devenue trop «gourmande», elle met la main sur 9.000 euros d’un coup et fini par attirer l’attention.

Une fonctionnaire des finances publiques de Pau (Pyrénées-Atlantiques) a mis au point un stratagème qui lui a permis de détourner 241.000 euros de subventions départementales dédiées aux Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), rapporte le site du Sud-Ouest.
Pendant quatre ans, elle n’a attiré l’attention de personne. C’est un audit interne réalisé en cette fin d’année qui a permis de dévoiler la combine.

Selon Sud-Ouest, la Paloise a été placée en garde à vue lundi 2 décembre et présentée au parquet le mercredi. Placée sous contrôle judiciaire, elle sera jugée le 7 mai 2020 par le tribunal correctionnel de Pau

De fausses écritures comptables

La quinquagénaire a expliqué aux enquêteurs être surendettée, souffrir de problèmes familiaux et de santé. L’agent des finances dans un service qui gère les subventions allouées par les Départements des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes-Pyrénées aux personnes hospitalisées en EHPAD, elle avait fait de fausses écritures comptables pour continuer à verser ces allocations aux personnes décédées et virer ensuite ces sommes vers son compte personnel.

Selon Sud-Ouest, c’est son excès de gourmandise qui a attiré l’attention: les derniers mois, elle détournait jusqu’à 9.000 euros d’un coup.