in

Un Américain emprisonné à tort pendant 23 ans, il touche 1,5 Million $ de compensation

Un homme qui a passé 23 ans en prison pour un double homicide qu’il n’a pas commis a maintenant obtenu 1,5 million de dollars dans son procès pour condamnation injustifiée.

Lamonte McIntyre n’avait que 17 ans lorsqu’il a été reconnu coupable et condamné à la prison à vie pour les meurtres de Donald Ewing et Doniel Quinn en 1994.

Après 8 583 jours passés derrière les barreaux, Lamonte a été disculpé en octobre 2017 après que le tribunal du comté de Wyandotte ait examiné son cas. Lamonte avait 41 ans au moment de sa libération, ayant passé plus de la moitié de sa vie derrière les barreaux.

Une loi qui change la donne !

En 2018, la législation du Kansas a pris une tournure favorable aux réclamations de Lamonte McIntyre. Cette tournure est une nouvelle loi autorisant le versement d’une compensation financière aux victimes d’erreurs judiciaires. En fait, McIntyre ne fut pas seulement un bénéficiaire de cette loi. Il a bien plutôt contribué à la faire passer. En 2018, il a lui-même témoigné en soutien de cette loi devant un comité de sénateurs du Kansas. Il ne fait aucun doute sur le fait que son histoire tragique a contribué à les convaincre.

Une compensation de 1.5 million de dollars

Le 24 février 2020, McIntyre s’est vu dédommager d’1.5 millions de dollars dans le cadre d’un règlement à l’amiable par l’état du Kansas. L’homme, qui travaille désormais comme coiffeur, a co-créé une association,Miracle of Innocence (le miracle de l’innocence), qui aide les victimes d’erreurs judiciaires à obtenir justice et à se réinsérer.

En plus d’une compensation totale de 1 553 379,45 $, M. Lamonte a reçu des conseils, un certificat d’innocence et l’autorisation de participer à un programme de prestations de soins de santé de l’État pour les années 2020 et 2021.

Lamonte a également été dispensé des frais de scolarité.Il avait payé de sa poche ses études universitaires pendant son séjour en prison.

Les documents relatifs à la condamnation et à l’arrestation de Lamonte ainsi que les informations contenues dans son profil ADN seront désormais effacés, ce qui lui permettra d’aller de l’avant dans sa vie.

Parlant de l’effet dévastateur de cette condamnation injustifiée sur sa vie, Lamonte en parle dans son témoignage :

L’État du Kansas m’a enlevé 23 ans de ma vie et ne m’a rien donné à reconstruire. L’État m’a enlevé ma jeunesse. Il m’a enlevé chaque anniversaire et chaque Noël avec ma famille, et chaque moment difficile où ils avaient besoin de moi et où je ne pouvais pas être là. . J’ai eu des nièces et des neveux nés pendant ma détention, qui sont maintenant des jeunes hommes et des jeunes femmes. J’ai manqué toute leur enfance. Je n’ai pas pu réconforter ma mère lorsqu’elle a enterré son père, mon grand-père bien-aimé.

Source : Unilad 

Traduction : Les Moutons Rebelles