in

Un cas de peste bubonique découvert en Chine

Un cas suspect de peste bubonique a été découvert samedi en Chine, dans un hôpital de la région de Mongolie-Intérieure. Une alerte de niveau 3, la deuxième plus basse d’un système comptant quatre échelons, a été émise par les autorités locales.

Cet avertissement sanitaire restera en place jusqu’à la fin de l’année, précise l’agence de presse chinoise Xinhua. Les autorités sanitaires locales ont mis en garde la population sur le risque de transmission interhumaine, appelant les individus à se protéger, à signaler tout cas suspect de peste ou de fièvre sans cause claire et à rapporter toute découverte de marmottes mortes ou malades.

Cette espèce de rongeurs est présumée avoir provoqué des épidémies de peste dans la région, notamment en 1911 (63.000 morts dans le nord de la Chine). Sont également désormais interdits la chasse et la consommation d’animaux qui pourraient causer une infection.

Début d’une épidémie ?

D’après les scientifiques, il est très peu probable que cette découverte marque le début d’une épidémie. « Contrairement au 14e siècle, nous avons maintenant une bonne compréhension de la transmission de la maladie et nous savons la prévenir”, explique à Heathline le docteur Shanti Kappagoda, spécialiste des maladies infectieuses à Stanford Health Care. « Nous sommes aussi en mesure de traiter les patients infectés avec des antibiotiques efficaces. »

La peste bubonique peut être mortelle mais se traite de nos jours avec des antibiotiques facilement accessibles.