Société

Un ex-pilote israélien : l’armée israélienne est une organisation terroriste et ses dirigeants des criminels de guerre

Un ancien pilote de l’armée de l’air israélienne, Yonatan Shapira, a qualifié l’armée d’occupation israélienne d’ »une organisation terroriste » et ses dirigeants de « criminels de guerre ».

Shapira, qui avait le grade de capitaine, a indiqué lors d’une interview avec l’agence turque Anadolu avoir rejoint l’armée israélienne en 1993 et en avoir été exclu en 2003, lors de la deuxième Intifada.

Il a expliqué qu’après avoir rejoint l’armée israélienne, il a changé d’avis, en découvrant qu’il faisait une partie d’une organisation terroriste ». Selon lui, le nombre de personnes qui pensent comme lui au sein de l’armée sont de quelques milliers.

« L’armée israélienne est une organisation terroriste, et ses dirigeants sont des criminels de guerre … Le gouvernement israélien est un gouvernement juif raciste, qui entraîne toute la région dans le désastre… Je suis persuadé de cela et il y en a beaucoup qui y croient aussi, mais tout le monde ne veut pas le dire. C’est la vérité et je dois la dire », a-t-il dit

Shapira a appelé le monde à protéger les Palestiniens de l’agression actuelle, car ils sont tués pour des raisons racistes et ils ont besoin d’un grand soutien pour arrêter la catastrophe.

Il a poursuivi sa critique des fondements de la société sioniste, qui contribuent à la formation de sa conscience publique, en particulier les médias israéliens et le système éducatif, soulignant que les gens ont subi un lavage de cerveau et ont été empêchés de voir la vérité, et que des enfants sont élevés dans un système d’éducation militaire hautement sioniste.

Se référant à son exemple, il a expliqué avoir reçu une éducation l’encourageant à rejoindre l’armée israélienne pour protéger son peuple.
« En tant qu’enfant en Israël, vous êtes élevé dans une éducation militariste sioniste très forte. Vous ne savez presque rien de la Palestine, vous ne savez rien sur la Nakba 1948, vous ne savez rien sur l’oppression en cours », a affirmé Shapira.

«On est par la suite envoyé pour lancer des missiles et des bombes dans les centres des villes palestiniennes. À un moment donné, j’ai réalisé qu’il s’agissait d’un acte de terrorisme », a-t-il dit.

Il a souligné qu’il avait été arrêté et emprisonné à plusieurs reprises pour avoir participé à des manifestations avec des Palestiniens en Cisjordanie pour briser le siège de Gaza.

Il a aussi été révoqué de son travail en raison de son soutien aux Palestiniens et pour avoir donné des conférences dans le monde entier.

« J’ai été licencié de toutes les entreprises pour lesquelles j’ai travaillé en Israël et c’était difficile pour moi aussi, parce que je soutenais la lutte palestinienne et parce que je donnais des conférences partout dans le monde parce que je fais partie du mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) parce que je dis qu’Israël est un état d’apartheid parce que je dis que mon gouvernement et mes commandants sont des criminels de guerre », a-t-il souligné.

Après avoir été exclu de l’armée israélienne, l’ancien pilote indique avoir lancé une campagne pour encourager d’autres militaires, qui partagent les mêmes idées, à démissionner. Selon lui, 27 de ses collègues de l’armée de l’air ont démissionné de l’armée depuis 2003 jusqu’à aujourd’hui.

Source: Almanar

commentaire