in

Un professeur qui a prédit correctement le résultat de plusieurs élections US s’exprime sur les chances de Trump

Allan Lichtman, professeur d’histoire qui a prédit avec succès l’élection de plusieurs Présidents américains, ne voit pas Trump remporter le scrutin. Le spécialiste a livré son analyse dans un entretien à Radio-Canada, expliquant les caractéristiques de son système de prédictions.

Allan Lichtman, un historien ayant mis au point un système de prédiction électoral, a donné son analyse du duel Trump-Biden à Radio-Canada. Selon lui Donald Trump ne sera pas réélu, à cause notamment des récents troubles sociaux et des conséquences économiques de la pandémie.

«Les troubles sociaux et la mauvaise performance économique vont brutalement l’entraîner vers cette défaite. Jamais dans l’histoire du pays, aucun autre parti n’a subi un renversement de fortune aussi soudain et dramatique en quelques mois seulement», affirme Allan Lichtman à Radio-Canada.Le professeur d’histoire ajoute qu’il y a peu de chances que son verdict change d’ici le début du scrutin, y compris après le test positif de Trump au Covid-19. Il souligne que son système de prédictions est en effet fondé sur la «gouvernance» plus que sur la campagne électorale.

Une élection à 13 clés

Le système de prédiction d’Allan Lichtman, élaboré en 1981, lui a permis de deviner le vainqueur de chaque élection depuis, exception faite du duel entre Bush et Al Gore en 2000.

Le Président Trump l’a d’ailleurs félicité d’avoir su pronostiquer sa victoire en 2016, explique-t-il à Radio-Canada.

La formule d’Allan Lichtman prend en compte 13 facteurs clés, depuis le charisme des candidats jusqu’à la situation économique, en passant par la géopolitique. Ce système tient également compte du fait que les Américains «votent en fonction de la performance du parti au pouvoir», selon le spécialiste.

«En tant qu’historien, j’ai appris qu’il faut étudier le passé avec impartialité. Mon modèle de prédiction prend en compte toutes les élections aux États-Unis depuis 1860 […] On analyse 13 affirmations pour brosser le portrait. Si les réponses à 6 de ces affirmations sont “faux”, on peut prédire la défaite du parti au pouvoir», explique Allan Lichtman à Radio-Canada.Le mathématicien russe Vladimir Keilis-Borok a également pris part à la création de ce modèle de prédictions.

Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0