Tuer un quart de million d’enfants est un prix très faible à payer pour éviter la mort de dizaines de personnes âgées dans des maisons de retraite à cause d’un virus qui tue les plus âgés.

Via la BBC :

Selon un nouveau rapport de l’ONU, la perturbation des services de santé causée par le Covid-19 pourrait avoir entraîné quelque 239 000 décès de mères et d’enfants en Asie du Sud.

Il porte sur l’Afghanistan, le Népal, le Bangladesh, l’Inde, le Pakistan et le Sri Lanka, où vivent quelque 1,8 milliard de personnes.

Le rapport indique que les femmes, les enfants et les adolescents sont les plus touchés.

L’Asie du Sud a signalé près de 13 millions de cas de Covid et plus de 186 000 décès à ce jour.

De nombreux pays, dont ceux d’Asie du Sud, ont réagi à la pandémie par des mesures de confinement rigoureuses. Si les hôpitaux, les pharmacies et les épiceries sont restés ouverts, presque tout le reste a été fermé.

Le rapport, intitulé Direct and Indirect Effects of Covid-19 Pandemic and Response in South Asia, examine l’effet de ces stratégies gouvernementales sur les soins de santé, les services sociaux, notamment les écoles, et l’économie.

Il estime à 228 000 le nombre de décès supplémentaires d’enfants de moins de cinq ans dans ces six pays en raison de l’arrêt de services essentiels, allant des prestations nutritionnelles à la vaccination.

Il indique que le nombre d’enfants traités pour malnutrition sévère a chuté de plus de 80 % au Bangladesh et au Népal, et que la vaccination des enfants a diminué de 35 % et 65 % en Inde et au Pakistan respectivement.

Le rapport indique également que c’est en Inde que la mortalité infantile a connu la plus forte hausse en 2020 (15,4 %), suivie du Bangladesh (13 %). Le Sri Lanka a connu la plus forte augmentation des décès maternels – 21,5 % – suivi par le Pakistan (21,3 %).

[…]

L’effet complet de la pandémie – et des confinements qui s’ensuivent – commence tout juste à se faire sentir à mesure que les pays font le point sur leurs programmes de santé publique et d’éducation.

En Inde, les experts craignent déjà que les taux de malnutrition ne s’aggravent considérablement dans tout le pays lorsque les données arriveront au cours des prochains mois.

Sources originelles de l’article :
https://www.bbc.com/news/world-asia-56425115
https://www.unicef.org/rosa/media/13066/file/Main%20Report.pdf

via : Aubedigitale