in

Un technicien s’est fait virer après avoir parlé à Castaner des violences policières

BREF, J’AI PERDU MON TRAVAIL APRÈS AVOIR DIT LA VÉRITÉ A UN HOMME D’ÉTAT
 
Ajout de la personne en question : « Petite précision ce n’est pas mon employeur qui m’a viré mais bien le service de sécurité de l’Armada qui m’interdit l’accès au PCI via la demande de Castaner ! Je suis auto-entrepreneur et j’étais à ce moment en prestation.
Une personne nous a envoyé un témoignage de sa rencontre avec Castaner lors de sa venue à Rouen pour l’Armada. L’individu, technicien son pour l’occasion, s’est fait tout simplement licencié suite à une parole sur les gilets jaunes. L’information a été recoupée par d’autres techniciens sons travaillant sur le site. Voici son témoignage :
« Je travaillais sur l’Armada en tant que technicien son, j’avais donc un accès PCI où est le studio.
Il y a eu la visite de Castaner dimanche, j’ai pris mon courage à deux mains pour l’interpeller et lui parler, je lui ai dit « une pensée pour nos éborgnés ».
Suite à cet échange, ses RG personnels ont relevé mon identité, mes intentions et presque toute ma vie…
Je me suis fait virer comme une m**** du poste que j’occupais
C’est un licenciement abusif ! Maintenant je suis fiché S, j’en suis sur! Ce gros b***** m’a fait virer alors que je peine à gagner ma vie habituellement.
Voilà, j’étais en état de stress lors de l’échange je ne me souviens pas de tous ses mots par cœur. Il m’a fait un serment à la con sur ses CRS qui en prennent plein la gueule tous les weekends etc. Bref du grand Castaner. Puis il m’a dit « et vous, vous cautionnez ces abrutis de gilets jaunes qui s’amusent à casser du flic tous les weekends ».
Dommage qu’il n’y ai pas eu de caméra à ce moment là.
Bref j’ai perdu mon travail sur l’Armada après avoir osé rappeler la vérité à un homme d’Etat ».