Le nombre de personnes ayant défilé le 28 août contre le pass sanitaire recensé par des «bénévoles» est une vingtaine de fois plus élevé que celui annoncé par le gouvernement, a affirmé Martine Wonner, députée et ex-membre LREM. Elle a accusé les médias de «malhonnêteté» et le gouvernement de refus de «voir la révolte» des citoyens.

Alors qu’entre 160.000 et 319.000 personnes ont manifesté le 28 août contre le pass sanitaire, selon respectivement le ministère de l’Intérieur et Le Nombre jaune, la députée Martine Wonner, connue pour sa participation active au mouvement antivax et exclue de son groupe à l’Assemblée nationale, a annoncé un nombre 10 fois plus élevé.

Selon elle, 3.609.200 opposants sont descendus dans les rues le 28 août.

En se référant aux «bénévoles qui ont réalisé ce comptage» au niveau national, cette députée du Bas-Rhin et psychiatre de profession a pointé «la malhonnêteté des médias de propagande» sur son compte Twitter.

D’après l’élue, la différence entre les chiffres officiels et ceux qu’elle a présentés peut être expliquée par le refus du gouvernement «de voir la révolte au pass sanitaire». La veille, elle s’était référée à une étude publiée dans la revue The Lancet. Selon Martine Wonner, il y était écrit que les individus vaccinés et parallèlement infectés par le variant Delta présentaient une charge virale 251 fois importante que les personnes non vaccinées.

En réagissant à sa publication sur son compte Twitter, plusieurs internautes ont dénoncé une «désinformation».

En effet, l’étude indique que les charges virales des cas d’infection par le variant Delta sont 251 fois plus élevées que celles des cas infectés par les souches précédentes, détectées entre mars et avril 2020. Il s’agit d’un article approuvé par l’Université d’Oxford et portant sur la transmission de cette souche parmi le personnel soignant au Vietnam.

Martine Wonner s’oppose constamment à la gestion de la crise sanitaire, fustigeant les mesures restrictives telles que la stratégie de déconfinement, les vaccins anti-Covid, le pass. Ses déclarations provoquent souvent de vives polémiques. En juillet, elle a été écartée de Libertés et territoires après son intervention dans une manifestation anti-vaccin. Elle a appelé à refuser «la ségrégation» et à faire le siège de l’Assemblée.

Source

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici