Une syndicaliste policière s’en prend en direct au patron de BFM TV, accusant la chaîne de «mensonge»


Linda Kebbab, la déléguée nationale de l’Unité SGP Police-FO, s’en est prise à BFM TV en l’accusant de manipuler l’opinion publique au sujet de la loi Sécurité globale. Elle affirme avoir pris la chaîne «la main dans le sac, dans le mensonge».

Invitée de L’Heure des Pros sur CNews Linda Kebbab, la déléguée nationale de l’Unité SGP Police-FO, a lancé une diatribe contre le quatrième pouvoir en général et contre Bruce Toussaint ainsi que le patron de BFM TV, Marc-Olivier Fogiel.

«Quand on dit que la presse et les médias sont le quatrième pouvoir, moi j’ai le sentiment qu’ils en sont les premiers. Ils ont le pouvoir de faire basculer une opinion. Quand un article 24 est écrit, aussi imparfait soit-il, il est bon aussi de ne pas ajouter du feu au feu et de ne pas réinterpréter cet article en disant qu’il restreindrait la liberté de filmer, car ce n’est pas le cas», a-t-elle commencé.

«Hier matin, j’étais sur BFM TV [invitée de Jean-Jacques Bourdin, NDLR] et j’ai accusé la chaîne, bande-son à l’appui, d’avoir lors d’un reportage dit: “Un article qui restreindrait la liberté de filmer. Une loi liberticide selon les manifestants”. Ce qui est faux!», a-t-elle enchaîné.


Pr. Christian Perronne : « Moderna, Pfizer, ce ne sont pas des vaccins, c’est de la thérapie génique »

Alexandre Devecchio : « Pourquoi y a-t-il un risque pour la chloroquine, mais pas pour le vaccin ? »