Une vague de grand froid s’abat sur les pays nordiques

par Nadia Chahed

Avec -43,6 °C dans le nord, la Suède a enregistré mercredi 3 janvier la température la plus basse en 25 ans pour un mois de janvier sur son territoire, ont rapporté plusieurs médias.

Mesurée à la station de Kvikkjokk-Årrenjarka dans la partie septentrionale de la Suède, c’est «la température la plus basse enregistrée à cet endroit précis depuis que les mesures ont commencé» sur le site en 1888, a déclaré Mattias Lind, de l’agence météorologique nationale suédoise SMHI cité par le magazine GEO.

Le thermomètre dans plusieurs autres stations du nord de la Suède, comme en Laponie, affichaient des températures inférieures à -40°C mercredi, souligne le même média ajoutant que cette vague de froid exceptionnelle touche tous les pays nordiques.

En Finlande voisine, un record saisonnier de -38,7°C a été enregistré mardi soir dans le nord de la région lapone. Au sud-ouest du pays, la ville de Tampere a vu ses conduites d’eau geler, privant environ 300 personnes d’eau courante mardi, selon le média local Yle, indique le même média.

Une vague de grand froid est également attendue pour la fin de la semaine en Norvège. Dans la capitale Oslo, les températures pourraient tomber à -27°C ce week-end, selon l’Institut météorologique norvégien. De très fortes chutes de neige ont aussi semé le chaos dans le sud du pays : des écoles ont fermé et des vols ont été annulés, ajoute GEO.

Au Danemark, à cause de la tempête de neige, l’armée a été appelée à la rescousse pour aider au transport des malades les plus graves, les ambulances ayant du mal à se déplacer. Entre Silkeborg et Aarhus (centre), 19 cm de neige ont été mesurés mercredi matin, approchant du record de 2019 (21 cm). L’arrivée d’un ferry en provenance d’Oslo vers Copenhague a aussi été repoussée, selon la même source.

source : Agence Anadolu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LCI forcée de constater qu’Israël perd la guerre à Gaza

Vers l’apprentissage de l’arabe dans les écoles russes ?