Trump gracier Assange

Des rumeurs circulent sur Twitter selon lesquelles le président Donald Trump devrait gracier le fondateur de WikiLeaks, Julian Assange.

Ces rumeurs semblent avoir été lancées par le pasteur Mark Burns, qui a tweeté l’information comme une nouvelle de dernière minute.

«Cruel, inhumain et dégradant» : le rapporteur de l’ONU sur la torture exige la libération d’Assange

Des sources proches de l’administration Trump ont déclaré qu’elles ne peuvent pas confirmer cette information.

Le lanceur d’alerte Edward Snowden et ancien employé de la CIA et de la NSA a commenté cette info : « J’espère vraiment que c’est vrai. Le procès contre Assange est basé sur une théorie juridique criminalisant le travail de journaliste ».

https://twitter.com/AnonymeCitoyen/status/1338546354705084418