in

URGENT : Le pétrole coté à New York pour livraison en mai clôture à -37,63 dollars le baril. Du jamais vu !

Pour la première fois dans l’Histoire, le prix du baril de WTI est négatif et poursuit sa chute libre

Les réserves approchent de la saturation, alors que la demande a été anéantie par la pandémie de coronavirus. Le baril valait 114 dollars en 2011.

L’AFP rapporte en outre que le pétrole coté à New York pour livraison en mai clôture à -37,63 dollars le baril.

Les investisseurs payent désormais pour trouver preneur. Les stocks ont énormément gonflé aux Etats-Unis ces dernières semaines. Le baril coté à New York, s’échangeait encore à 60 dollars en début d’année.

Dans certains endroits aux Etats-Unis et au Canada, les prix du baril sont même tombés dans le négatif, ce qui signifie que certaines personnes paient pour se débarrasser de leurs barils, chacun contenant 159 litres de pétrole

Pour la première fois de son histoire. Poursuivant sa descente aux enfers, le baril américain de pétrole WTI est tombé lundi à un niveau jamais vu, les réserves approchant la saturation face à une demande anéantie par la pandémie de coronavirus.

Le baril de West Texas Intermediate (WTI) pour livraison en mai, dont c’est l’avant-dernier jour de cotation, est tombé jusqu’à 4,04 dollars avant de se reprendre un peu.  À titre de comparaison, il valait environ 114 dollars en 2011.