La Cnil a publié ce mercredi matin un avis autorisant l’envoi aux médecins des listes de leurs patients encore non vaccinés. Une initiative attendue en vue de l’intensification de la campagne de vaccination, qui prévoit de nombreux garde-fous.

L’Assurance maladie va pouvoir transmettre aux médecins traitants les noms de leurs patients non vaccinés contre le Covid-19.

Le gendarme des données personnelles, qui rappelle qu’il n’est « en principe […] pas favorable » à une telle mesure, soutient que le contexte sanitaire peut justifier l’envoi de manière sécurisée de la liste aux médecins traitants, « mais uniquement s’ils en font la demande ».

La Cnil demande par ailleurs que les médecins soient obligés de détruire la liste à l’issue de la campagne de sensibilisation.

La Caisse nationale d’assurance maladie (CNAM) devrait elle aussi être autorisée à contacter les personnes non-vaccinées, mais la Commission lui demande de le faire en priorité auprès de celles qui n’ont pas de médecin traitant, afin d’éviter « les sollicitations excessives ».

Les actions auprès des personnes non-vaccinées ne devront également pas avoir pour objectif d’« essayer de les convaincre », mais seulement les informer et de les sensibiliser, précise la Cnil, soit un équilibre subtil à trouver.

3 Commentaires

  1. Vivement les rafles contre la mafia occupant illégitimement tous les postes du pouvoir ! Musolini ne l’imaginait même pas pour lui, et pourtant, sa tête finit brisée come une pastèque !!!

  2. et bien !!! qu ils viennent me vacciner ,je les attends de pieds ferme !!! mon corps est a moi il m appartiens j en fais ce que je veux et ce n est pas les assassins du gouvernement qui vont m empoisonner !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici