USA : La première femme à être exécutée en 70 ans subira la peine capitale dans une semaine

Lisa Montgomery, condamnée à la peine capitale pour avoir tué une femme enceinte afin de lui voler son fœtus, pourrait devenir la première femme exécutée par la justice fédérale depuis 1953.

Les défenseurs d’une Américaine qui doit être exécutée la semaine prochaine ont adressé mardi en son nom une demande de clémence au président Donald Trump, arguant qu’elle a été victime de viols en réunion dans son enfance et souffre de troubles mentaux.

Le gouvernement républicain a renoué avec les exécutions fédérales en juillet, après 17 ans de pause, et les enchaîne depuis à un rythme soutenu. Jugeant le crime de Mme Montgomery « particulièrement odieux », il a fixé au 12 janvier la date de son exécution, soit huit jours avant le départ de Donald Trump de la Maison Blanche. En 2004, elle souhaitait avoir un enfant avec son nouveau mari mais ne pouvait pas, ayant subi une ligature des trompes quelques années plus tôt.

Elle avait alors repéré une femme enceinte de huit mois sur un forum de discussions et s’était présentée à son domicile dans le Missouri sous prétexte de lui acheter un chien. A la place, elle l’avait étranglée, avant de lui découper l’utérus, et l’avait abandonnée dans un bain de sang.

Elle était partie avec la petite fille -qui a survécu et a été rendue à son père- et l’avait présentée à son nouveau mari comme leur nouveau-né. Ce dernier l’avait crue, jusqu’à l’intervention de la police le lendemain.

Passeport vert

Israël : Un « Passeport vert » de 6 mois pour les vaccinés ou guéris

Un restaurateur lance un « coup de gueule » et invite tous les établissements fermés à rouvrir le 1er février