in

Var : une mère de famille refoulée d’un supermarché à cause de son décolleté

Vendredi 31 juillet 2020, aux alentours de 17 heures, Marion se rend au supermarché pour faire ses courses, rapporte Var-Matin.

Cette mère de famille souhaite principalement acheter des couches et des lingettes pour sa petite fille dans ce Casino de Six-Fours-les-Plages (Var). Accompagnée de sa belle-mère, elle se voit refuser l’entrée du magasinpar le vigile car sa tenue est jugée trop sexy. « J’étais habillée correctement ! J’avais passé vite fait une jupe en coton et un bustier, avec juste un petit trou, là. Après tout, on est en France, on a encore le droit de s’habiller comme on veut, non? », proteste la jeune maman.

Marion a alors demandé à ce que la responsable du magasin intervienne. Mais elle ne s’attendait sûrement pas à la réaction de la gérante, qui a pris le parti de l’agent de sécurité. Cette dernière a demandé aux deux femmes de quitter les lieux.

« Elle a été odieuse. Ils m’ont fait passer pour une moins que rien, devant tout le monde ! J’avais beau me défendre, ils ne voulaient rien entendre ! » a dénoncé la jeune femme, elle aussi commerçante du quartier, qui assure avoir « pourtant l’habitude de gérer de drôles de situations ». Elle l’avoue : « Ils m’ont fait craquer. En rentrant, j’ai pleuré comme un bébé… J’avais jamais vécu un truc pareil », a-t-elle confié à Var-Matin.

Elle se rend au commissariat

Après avoir longuement ruminé, Marion a décidé de se rendre au commissariat de police pour déposer plainte, lundi. Finalement, un fonctionnaire a discuté avec elle et l’a convaincue qu’il serait « compliqué de prouver que cet incident relève d’une infraction pénale », d’autant qu’il était « peu probable que le parquet donne suite ». Le policier lui a toutefois assuré comprendre l’humiliation et le traumatisme subi. Ainsi, plutôt que d’initier une procédure judiciaire à l’issue incertaine, il lui a proposé de faire office de médiateur en prenant contact avec la responsable du supermarché Casino incriminé.

Source