Les mensonges sont tellement grossiers avec ce gouvernement, que Jérôme Cahuzac passerait totalement inaperçu au milieu de ces bobards.

On a eu Gabriel Attal avec la hausse de 20 % de la consommation des ménages. Aujourd’hui c’est au tour d’Olivier Véran d’asséner la bonne parole mensongère au peuple de France, tel Jésus qui multiplia les pains dans le désert. À la différence que notre ministre veut multiplier les injections, et si cela doit passer par l’affabulation, allons-y gaiement.

En effet, lors du projet de loi relatif à la crise sanitaire, le 25 juillet 2020, le ministre des Solidarités et de la Santé avait bien souligné que :

Ce pass sanitaire ne saurait donc être prolongé au-delà de la date du 15 novembre, qui est la date consensuelle entre les députés et les sénateurs […], et si nous pouvons nous en passer avant, évidemment, nous le ferons

Mais voilà, le discours a changé et aujourd’hui, Olivier Véran annonce que « le Passeport sanitaire [qui est un certificat de vaccination, Ndlr] est un outil précieux contre l’épidémie, c’est aussi un outil précieux pour notre économie… » Et dans sa lancée de charlatanisme qui n’est pas éloignée du spectacle comique, Véran assure que « le pass sanitaire a vu l’été touristique augmenter, bien meilleur qu’en 2019, hors pandémie, la fréquentation des bars, restaurants, salles de sport a augmenté. »

En effet, tout a augmenté, les mensonges, la ségrégation, les thromboses et le compte en banque des laboratoires pharmaceutiques. On en oublierait presque que le pass sanitaire a été obligatoire depuis le 9 août 2021, donc au mois de juillet tout fonctionnait bien ; que les Français sont restés en France et ont donc fréquenté les lieux de convivialité français, mais surtout, les restaurateurs n’ont pas du tout respecté les consignes et ont laissé entrer sans discrimination ! Les vacanciers d’Hossegor valideront largement mes propos.

Marcel D. pour le Le Média en 4-4-2

1 COMMENTAIRE

  1. Vous allez encore nous casser les couilles longtemps avec tous ses cinglés ? Le pass sanitaire comme pour le vaccin est contraire à notre droit constitutionnel et au principe de précaution médical autant que sanitaire . VOUS FAITES CHIER !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici