Atteinte du Covid l’an dernier, Véronique Rogez, médecin généraliste à Noyon, estime être suffisamment immunisée et ne pas avoir besoin de se faire vacciner. Le 15 septembre prochain, elle devra fermer son cabinet.

Véronique Rogez, médecin généraliste à Noyon dans l’Oise, s’expose à six mois de prison ferme et 10.000 euros d’amende si elle continue à recevoir ses 1500 patients au-delà du 15 septembre sans pouvoir justifier d’un schéma vaccinal au moins partiel. Mais elle ne changera pas d’avis : elle n’entend pas se soumettre à l’obligation de se faire vacciner.

“Je ne suis pas du tout anti-vaccin, ça fait 30 ans que j’en fais”, insiste-t-elle. Celle qui exerce sa profession depuis près de 30 ans estime en réalité avoir développé suffisamment d’anticorps pour être encore immunisée après avoir contracté le virus l’an dernier. “J’en ai toujours. Les anticorps, il suffit de vérifier s’ils sont toujours là, vous faites une sérologie tous les trois mois. On a toujours appris en médecine que quand on a des anticorps contre une maladie, on ne se fait pas revacciner derrière”, détaille-t-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici