Le leader de la France insoumise a dénoncé “ce monde fou de contrôle, d’aberration et de choses qui ne fonctionnent pas”, évoquant notamment les attestations de déplacement liées au confinement et au couvre-feu ou encore les multiples bugs des plateformes d’éducation à distance ces derniers jours.

“Les Français “veulent bien faire des efforts et des sacrifices mais ils ont l’impression que c’est pour rien et que c’est n’importe quoi”, a estimé Jean-Luc Mélechon. “J’espère qu’il y aura une réplique sociale à cette situation.”

“Premièrerement, il faut réfléchir à ce qu’on peut faire pour éviter le confinement”, a estimé le leader de la France insoumise sur BFMTV. “Ça veut dire les horaires de travail disjoints, la réouverture des commerces avec des distances sanitaires correctes, les salles de spectacle…”

“Ça veut dire traiter les gens correctement et soigner – vous avez entendu parler de progrès dans les soins?”, a-t-il poursuivi. “Vacciner et donc ouvrir à tous les vaccins… Accompagner et arrêter ce désordre, ce chaos insupportable dans l’Éducation nationale où M. Blanquer est sans doute aussi dangereux que la Covid à force.”