Vladimir Poutine dit à Emmanuel Macron qu’il atteindra ses objectifs « soit par la négociation, soit par la guerre »

Vladimir Poutine a affirmé dimanche à Emmanuel Macron qu’il “atteindrait ses objectifs” en Ukraine, “soit par la négociation, soit par la guerre”, a indiqué l’Elysée, à l’issue d’un entretien téléphonique d’1H45 entre les présidents russe et français.

Poutine a assuré à Emmanuel Macron qu’il n’était « pas dans son intention » d’attaquer les centrales nucléaires ukrainiennes, dont celle de Tchernobyl », a affirmé dimanche la présidence française, à l’issue d’un entretien téléphonique entre les présidents russe et français qui a duré près de 2 heures.

« Le président Poutine a dit qu’il n’était pas dans son intention de procéder à des attaques de ces centrales. Il a dit aussi qu’il était prêt à respecter les normes de l’AIEA pour la protection des centrales« , a dit la présidence, après le bombardement le 4 mars de la centrale nucléaire ukrainienne de Zaporojie, la plus grande d’Europe.

Poutine « très déterminé à atteindre ses objectifs »

Lors de cet échange, Vladimir Poutine aussi assuré qu’il atteindrait ses objectifs « soit par la négociation, soit par la guerre », a rapporté l’Elysée. Emmanuel Macron l’a trouvé « très déterminé à atteindre ses objectifs« , dont « ce que le président russe appelle la dénazification et la neutralisation de l’Ukraine » ainsi que la reconnaissance de l’indépendance de la Crimée et du Donbass, exigences qui sont, selon Paris, « inacceptables pour les Ukrainiens« .

Le colonel de l’armée américaine Douglas Macgregor : « Je pense que Zelensky est une marionnette, il doit accepter la réalité. »

Pour Poutine, «l’Occident civilisé préfère ne pas faire attention» aux «13000 morts» dans le Donbass