Le président russe Vladimir Poutine a interdit le mariage homosexuel et les adoptions transgenres.

Poutine a officiellement modifié la constitution du pays sur un certain nombre de points en début de semaine, à la suite d’un référendum national qui s’est tenu en juillet 2020 et au cours duquel 77 % des Russes ont voté en faveur de l’interdiction de ces droits auxquels prétendent les homosexuels et les transgenres.

Les nouveaux amendements signifient que les couples de même sexe ne pourront pas se marier légalement en Russie, car la constitution du pays stipule désormais que le mariage ne peut exister qu’entre un homme et une femme. Dorénavant, il est aussi inscrit dans cette dernière que les membres transgenres ne pourront pas adopter.

En Russie, les amendements anti-LGBT sont fondés sur la croyance en Dieu et souvent justifiés ainsi.

Pour rappel, l’homosexualité a été dépénalisée pour la première fois en Russie en 1917, avant d’être reconsidérée à nouveau comme un crime en 1933, puis légalisée à nouveau en 1993.