in

Vous pensez toujours que le fluor est bon pour vos dents ? Alors lisez ceci

Ce sujet est devenu tellement important ces dernières années qu’il n’est probablement pas nécessaire d’affirmer ceci, mais pour ceux qui débutent sur le sujet, c’est parti !

Le fluor utilisé dans les soins dentaires et dans nos réserves d’eau n’est pas un produit chimique produit dans un laboratoire, et n’est pas un médicament sûr et approuvé. Pour mieux comprendre ce qu’est le fluor, nous pouvons le regarder d’un point de vue scientifique.

Techniquement, le nom « fluor » est scientifiquement inexact. Le fluor est une forme réduite de la fluorine, et c’est un élément que l’on retrouve sur le tableau périodique des éléments. On peut le trouver à l’état naturel, mais il est réputé pour provoquer beaucoup de problèmes de santé chez les humains, lorsqu’ils y sont surexposés. Ce qu’il faut à présent comprendre, c’est que nous ne parlons pas juste de la substance existant à l’état naturel.

Il s’agit ici d’un mélange chimique vendu sous le nom de fluor, qui contient un large éventail de produits chimiques, ce qui en fait une substance de catégorie 4 sur l’échelle des matériaux dangereux. C’est la classification la plus haute et la plus dangereuse dont une substance peut bénéficier. Il est illégal de décharger ce produit chimique extrêmement toxique et dangereux, et il serait trop coûteux pour les entreprises de s’en débarrasser proprement. A la place, ces déchets sont vendus aux villes et villages, où ils sont déversés légalement dans les réserves d’eau.

Les faits

Les principales substances utilisées dans les pratiques de fluoration de l’eau sont l’acide hydrofluorocilicique, l’acide hexafluorosilicique, et le silicofluorure de sodium.

Décharger les dangereux déchets d’acides hydrofluorocilicique et hexafluorosilicique, et de silicofluorure de sodium dans les cours d’eau, les rivières et l’environnement, est illégal. C’est considéré comme un acte de terrorisme. Pourtant, l’ajouter à nos réserves d’eau est une pratique acceptée et légale, sous prétexte de contribuer à l’hygiène dentaire. Cette théorie relative à l’hygiène dentaire s’est bâtie sur des suppositions, et pas sur de la science. Actuellement, il n’existe aucune preuve qui suggère que la fluoration de l’eau contribue à prévenir les caries.

Un bon 99% de l’eau pompée par les municipalités n’est pas destiné à se retrouver directement dans notre bouche. La plus grande partie sert aux douches, à l’arrosage des plantations, et au lavage des vêtements. Du coup, la plus grande partie de cette eau se retrouve dans les cours d’eau, les rivières et les océans, où elle détruit et contamine notre environnement. Puisque plupart de cette eau ne touche pas nos dents, mais se retrouve dans l’environnement, cela laisse suggérer que la fluoration de l’eau est une pratique mise en place pour déverser légalement ces dangereux déchets. Ce que les humains consomment ne fait rien de plus que nuire à leur corps.

24 études ont montré un lien entre l’exposition au fluor et la baisse du QI. Cependant, quand on y réfléchit bien, est-ce si surprenant que la consommation d’une substance extrêmement dangereuse entrave les fonctions cérébrales ?

Le fluor est un médicament non approuvé, utilisé dans des traitements médicaux illégaux. Il est dit que le fluor est accepté par les municipalités, mais personne n’a jamais voté pour. Ce ‘médicament’ n’a pas été prouvé par les agences de santé publique, et personne ne s’en est jamais vu prescrire chez le médecin.

Le fluor est tellement toxique et dangereux qu’il a la capacité de se frayer un chemin à travers le métal et le béton. En cas de fuite de fluor, il faut appeler des équipes de nettoyage en combinaison pour effectuer un nettoyage.

La fluoration de l’eau n’est rien de plus que le déversement de déchets dangereux issus de l’industrie dans l’environnement et le corps des gens, pour éviter d’avoir à payer pour s’en débarrasser. Plutôt que de payer pour s’en débarrasser, les industriels en font donc du profit.

Il n’a jamais été prouvé scientifiquement que boire de l’eau fluorée peut réduire les risques de caries.

Des recherches ont permis de trouver que le fluor a des effets sur les fonctions endocrines, provoque des troubles rénaux, des défauts osseux, de la fluorose dentaire, une baisse du QI, la calcification de la glande pinéale, de l’arthrite, des défaillances immunitaires, de la fluorose squelettique, et bien plus.

Voici une vidéo qui montre des images en caméra cachée, tirées d’une installation de traitement du fluor.

Que pouvons-nous faire ?

Le plus évident est d’arrêter de boire de l’eau fluorée. Utilisez un système de filtration dans votre maison, pour filtrer le fluor. La plupart des filtres peuvent également retirer le chlor, un autre produit chimique nocif. Les carafes filtrantes Brita n’éliminent PAS le fluor, privilégiez donc un système d’osmose inversée.

Expliquez à votre médecin et à votre dentiste la véritable provenance du fluor. La plupart du temps, les spécialistes ne cherchent pas à vous faire du mal, ils ignorent juste la vérité cachée derrière cette substance. Ils sont limités par ce qu’ils ont appris dans leur éducation, qui est financée par les entreprises responsables de l’utilisation de cette substance.

Donnez ces informations à vos proches et aux politiciens de votre ville, pour mettre fin à la fluoration de l’eau. Soyez neutre et ouvert lorsque vous discutez de ce sujet avec eux, pour qu’ils vous prennent au sérieux. Trop souvent, la colère causée par ce sujet peut faire croire que ça ne vaut pas la peine de s’y intéresser.

Pour finir, voici un documentaire très court au sujet du fluor :

Traduction et ajouts par Valentin Sterckman, Chercheurs de Vérités

Sources :

Fluoride Alert

Mercola.com (1)

Natural News

Mercola.com (2)

Collective-Evolution