Washington «paiera le prix» en cas de visite de Nancy Pelosi à Taïwan, prévient Pékin

La Chine a averti mardi que les États-Unis porteront la «responsabilité» d’une visite à Taïwan de la présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi et qu’ils devront en «payer le prix».

«Les États-Unis auront assurément la responsabilité (des conséquences) et devront payer le prix de leur atteinte à la souveraineté et à la sécurité de la Chine», a indiqué devant la presse une porte-parole de la diplomatie chinoise, Hua Chunying.

Pékin considère l’île comme une partie de son territoire à réunifier, par la force si nécessaire, et a plusieurs fois mis en garde Washington contre une visite de la haute responsable qui serait vécue comme une provocation majeure. Dans la foulée des menaces chinoises, la Russie, un allié majeur de la Chine, a accusé les États-Unis de « déstabiliser le monde ». « Washington déstabilise le monde. Pas un seul conflit réglé dans les dernières décennies, mais plusieurs provoqués », a déclaré, sur son compte Telegram, la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova. Quelques instants plus tard, le porte-parole du Kremlin, Dmitri Pesko, a qualifié cette hypothétique visite de « pure provocation ». « Cela aggrave la situation dans la région et renforce les tensions », a déclaré l’officiel russe à la presse.

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Poutine annonce l’arrivée des premiers missiles hypersoniques Zircon dans la Marine russe

La rotation de la Terre s’est accélérée, les scientifiques perplexes