Éric Clapton : « C’est l’AIPAC, c’est le lobby. Israël dirige le spectacle. Israël dirige le monde. »

Éric Clapton

La semaine dernière, la légende de la guitare rock britannique Eric Clapton s’est rapprochée des propos de Roger Waters en déclarant dans une interview qu’« Israël dirige le monde, Israël dirige le spectacle ».

Le musicien de 79 ans, qui s’est récemment produit en jouant d’une guitare peinte aux couleurs du drapeau palestinien, a été interviewé le 22 mai par David Spuria, un Youtuber américain qui anime la populaire émission Real Music Observer.

Parlant des récentes manifestations contre Israël sur les campus américains, Clapton a critiqué les auditions du Sénat au cours desquelles les présidents d’université ont été interrogés sur l’antisémitisme sur les campus.

Éric Clapton critique les auditions du Sénat

« J’étais tellement enthousiasmé par ce qui se passait à l’université de Columbia et ailleurs. Et puis, ce que je n’arrivais pas à croire, parce que cela me faisait peur, ce sont les auditions du Sénat, qui ressemblaient aux procès de Nuremberg », a-t-il déclaré.

Le président de la commission sénatoriale posait des questions précises aux présidents d’université, en disant : « Je veux juste entendre un oui ou un non. Ne me parlez pas du contexte. Oui ou non, encouragez-vous l’antisémitisme sur votre campus ? Et je me suis dit : « Qu’est-ce que c’est, l’Inquisition espagnole ? Et c’est le cas ! C’est l’AIPAC, c’est le lobby. C’est Israël qui dirige le spectacle. Israël dirige le monde ».

Lire aussi :

Selon le Guardian, le Mossad a menacé de mort l’ancienne procureure de la CPI pour bloquer l’enquête sur Israël

S’abonner
Notification pour
Avatar
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Fabien
Fabien
16 jours il y a

Il n’a pas encore été arrêté par la police politique sioniste de Macron ?
Miracle !

JO de Paris 2024

JO de Paris 2024 : Attaque terroriste déjouée, le Mossad israélien met en garde

«J’ai sauvé l’économie française» : Bruno Le Maire ose tout, c’est à ça qu’on le reconnait